Dynamique de bancs alternés

Problématique scientifique

Nous cherchons ici à comprendre la formation et l’évolution des systèmes de bancs alternés dans le cas de rivières alpines à graviers endiguées. En particulier, nous voulons identifier les possibles impacts des sédiments les plus fins sur cette dynamique.

Questions scientifiques

  • Initiation, formation et évolution des bancs de galets alternés
  • Impact des dépôts de sédiments fins sur cette dynamique

Méthodologie & résultats

Cette étude se fait en combinant des travaux de terrains sur le site Arc-Isère et des expérimentations de laboratoire.

Nous souhaitons profiter des dimensions de nos canaux pour étudier la dynamique de bancs alternés et en particulier la dynamique des sédiments fins sur ces bancs. Afin de reproduire au mieux les caractéristiques géométriques des bancs observés en rivière, nous souhaitons utiliser la méthode mise au point par J. Cooper (Cooper & Tait, ESPL 2009) pour générer des lits « water-worked ». Cette méthode permet en particulier d’obtenir un lit présentant des granulométries de surface différentes selon le faciès et des grains imbriqués/enchassés. Une fois un tel lit obtenu,  nous voulons étudier le devenir de sédiments fins en suspension, tant en surface qu’en sub-surface. Nous souhaitons identifier les zones de dépôt et d’érosion préférentielles, étudier le potentiel de reprise, analyser l’impact éventuel de courant hyporhéiques.

Exemple d’imbrication des grains, l’eau s’écoule de gauche à droite.

Exemple de formes de fond obtenues par le procédé water-worked dans le canal inclinable d’Irstea Lyon.

Sur le terrain, dans le cadre du doctorat de M. Jaballah, nous avons principalement étudié les conditions de formation des bancs alternés (ratio hauteur d’eau sur largeur, équilibre global du tronçon, etc.) et leur évolution à moyen terme vers un système divaguant confiné.

Evolution typique d’un système de bancs alternés dans l’Arc avec un système initial avec des bancs alternés avec des îles, qui peu à peu disparaissent pour former un système de bancs alternés classique pour enfin évoluer vers un système divaguant confiné.

Projets

  • 2019-2022: Projet ANR DEAR Dépôt et érosion des sédiments fins dans les rivières alpines
  • 2014-2015: Projet Agence de l’Eau « Méthodologie de traitement des données lidar pour la morphologie »

Partenaires

Thèses et post-doctorats

  • 2010-2013 : Jaballah M. Influence des sédiments fins sur la dynamique d’une rivière de montagne aménagée : l’Arc en Maurienne. Université C. Bernard, Lyon 1. 195 p.

Publications

  • Jaballah, M., Camenen, B., Pénard, L., & Paquier, A. (2015). Alternate bar development in an alpine river following engineering works. Advance in Water Res. 81:103-113.