Débitmétrie

La mesure des débits en rivière est une composante importante d’un grand nombre de projets scientifiques. Plusieurs stations hydrométriques de long terme sont exploitées au sein d’observatoires de terrain. Les outils de jaugeages à disposition de l’équipe Hydraulique des Rivières permettent d’explorer des débits instantanés sur plusieurs ordres de grandeur allant du litre/seconde à plusieurs centaines de m3/seconde. L’équipe met ainsi en œuvre de nombreuses techniques de jaugeages adaptées aux débits à mesurer, aux conditions d’écoulement (fluviales, torrentielles, crues…), au respect de la sécurité des personnels, au nombre d’opérateurs et au niveau d’incertitude que l’on souhaite obtenir :

  • Jaugeage par exploration du champ des vitesses : courantomètres électromagnétique ou acoustique (effet Doppler),
  • Jaugeage par dilution de traceurs colorés ou salins : deux fluorimètres enregistreur, un conductimètre enregistreur, un salinomètre, un système intégré asservi au niveau d’eau pour le jaugeage automatique par dilution au sel et la construction de courbes de tarage (Autosalt),
  • Jaugeage par profileur acoustique : deux ADCP avec déploiement fixe ou mobile sur flotteur ou sur deux embarcations motorisés ou sur drone aquatique,
  • Mesure de vitesses de surface : 4 radars vélocimétriques (effet Doppler) et plusieurs caméras pour mesures de champs de vitesse de surface par LSPIV (Large Sacle Particle Image Velocimetry) sur des stations vélocimétriques fixes ou avec un déploiement instantané mobile sur trépied photo ou sur mat télescopique
  • Estimation des débits de pointe en crue grâce à des outils topographiques. Exemple d’application : crue de la Nartuby à Trans en Provence (83) en 2010.

L’équipe Hydraulique des Rivières participe à des essais inter-laboratoires en France pour évaluer les incertitudes sur les débits jaugés selon différentes techniques de jaugeage, en particulier grâce à son implication dans des réseaux interprofessionnels (exemple : Groupe Doppler Hydrométrie). Elle participe aussi aux instances normatives pour la mise à jour des documents de référence en Hydrométrie.

Plusieurs membres de l’équipe dispensent régulièrement des formations théoriques et pratiques en Hydrométrie aux professionnels et étudiants spécialisés. Ces formations sont orientées sur la mise en œuvre de différentes techniques de jaugeage ou sur l’utilisation de logiciels d’exploitation de mesures (Fudaa-LSPIV) ou pour  la construction de courbes de tarage (méthode BaRatin).